Les métiers du cinéma belge avec le Comptoir des Ressources Créatives de Mons

Le CRC Mons a pour but de promouvoir la création, la production et la diffusion de tous types d'expression artistiques et d'assurer la représentation du secteur culturel montois.

Elle identifie les besoins sectoriels ou transversaux et aide à la mise en place de solutions structurelles et structurantes pour le milieu de la création.

Depuis son lancement au 1er septembre 2017, les activités de l'ASBL ont permis de rencontrer près de 350 créateurs de tous secteurs et de recenser leurs besoins. Nous sommes à présent connus et identifiés, tant dans le secteur culturel, que des autorités communales, des directions d’écoles artistiques ou encore des structures institutionnelles.

Le projet s’inspire des modèles existant à Liège et Namur, soutenus également par le Gouvernement Wallon et ayant pu développer une structure adaptée aux besoins du terrain. Le projet du CRC Mons s’inscrit donc dans le développement de réseaux locaux de “CRC” à travers la Wallonie. L’origine de ce projet part des rencontres réalisées avec les créateurs qui, pour développer leur activité, ont régulièrement besoin de ressources trop souvent onéreuses pour eux. Le travail du CRC est de regrouper ces informations afin de définir des besoins de masse qui permettent de leur apporter des solutions collectives. Par le développement et la structuration de ces services, l’ASBL CRC Mons aide le développement économique des créateurs et leur permet d’accéder à ces services à bas prix par la mutualisation et la coopération.

Pour mener à bien ces missions, le CRC Mons organise notamment des « tables sectorielles ». En effet, afin de faire remonter les besoins des créateurs, nous mettons autour de la table des professionnels du secteur concerné et membres de l’AG afin d’identifier des besoins communs. L’objectif de ces tables sectorielles est de trouver des besoins qui représentent une masse critique pour pouvoir développer le service.

Suite à des demandes précises de créateurs, nous avons donc organisé une première table sectorielle pour le secteur du cinéma le 11/09/2019, qui a amené environ 40 participants actifs et a généré la mise en place de futurs rendez-vous pour continuer à développer des solutions mutualistes.